Un harnais, un cadre et des skis

Pour travailler en ski joëring, le cheval est équipé d'un harnais léger, quelque peu différent d'un harnais d'attelage classique. Sur ce harnais viennent se mousquetonner deux brancards en polycarbonate très souples; lesquels sont munis d'une bâche (une "jupette"), indispensable pour éviter de prendre les projections de neige en pleine figure. La longueur des brancards est également un gage de sécurité, les "suiveurs" étant ainsi à bonne distance du cheval en cas de coup de pied malencontreux.      

                                   

Même si les chevaux connaissent les ordres et répondent très bien à la voix, il est impératif d'être en contact permanent avec eux. Ce qui peut se faire de deux façons : grâce aux rênes fixées aux deux manettes qui équipent le cadre (menage "classique") et grâce au cadre lui-même, qui peut également donner des indications de direction au cheval en fonction des appuis. 

                                      

 

                                     

Autre détail qui revêt une importance capitale : l’absence de fers aux pieds des chevaux. Si certains utilisent des ferrures spéciales avec des anti-bottes et des crampons amovibles, l’idéal est quand même de déferrer. Les chevaux ont des pieds naturellement adaptés pour évoluer sur tous types de terrains, même la neige.

 

                                                    

Les skieurs, quant à eux, doivent chausser des skis de taille adaptée. Ces skis alpins normaux ne doivent pas dépasser 1m60. C'est une précaution indispensable afin de ne pas blesser le cheval en cas de freinage inopiné.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×